L'octobre rose

 

Vendredi soir a été l'occasion pour moi de rencontrer les fondatrices de l'association La K Rosa....
Je vais être clair, j'ai passé un excellent moment en compagnie de 4 femmes complètement différentes qui certes ont été touché par le cancer du sein, mais qui ont un goût certain pour l'humour, et les plaisirs de la vie.
Le thème de la soirée : comment faire venir et attirer les personnes vers cette association : parce qu'il est clair que quand on parle cancer ça ne donne pas envie.... et bien parce que j'ai plus rit que pleuré, parce qu'elles m'ont expliqué bien des choses que le corps médical n'explique pas... parce que généralement (et bien trop souvent) l'entourage s'essouffle de soutenir chaque jour...
1 femme sur 8 est touchée par le cancer du sein, peut être votre femme, votre maman, une tante, une voisine, une amie.... alors parlé de cette association ....
Venez passer une agréable soirée tous les 2ème vendredi du mois à la maison de quartier de l'Ile Lacroix...

Grace a vous douceurs du monde a reverse 120

Pour tout Rendez vous pris au mois d'octobre, Douceurs du monde fera un don à l'association La K Rosa à hauteur de :

15% du CA  sur les massages et soins du visage

10% du CA sur la vente de produits CLAIRJOIE.

5% du CA sur la prothésie ongulaire.

Prenez du temps pour vous et faites une bonne action  : à vos agendas!!!

Image content 22458919 20170723223231

 

 La K Rosa a été crée en juin 2017 par 5 copines Agnès, Fréderique, Severine, Anna et Anne Laure qui ont été touchées par le cancer du sein il y a quelques années. Elles se sont rencontrées lors de scéances de sport en Seine.  Elles y pratiquaient le « dragon boat » (embarcation de type pirogue) sur les conseils du Centre Becquerel : du point de vue de la physiologie, on  explique que c’est important de mobiliser le bras qui a été touché par le curage axillaire. Elles se sont donc retrouvées dans une ambiance avec beaucoup de rires partagés.

D’où la naissance de La K’Rosa, une association qui a pour vocation de faire vivre un espace convivial et chaleureux hors structure de soin sans pour autant s’y substituer. « Ce qui nous a manqué en fait c’est beaucoup l’à-côté par rapport au traitement. Le fait de pouvoir se retrouver, de pouvoir discuter entre personnes atteintes par la maladie, de parler de choses dont on ne peut pas forcément parler avec son entourage parce qu’on veut les préserver. On a réfléchi autour de tout ce qui avait pu nous manquer pendant cette prise en charge thérapeuthique au sein des établissements médicaux. »

C’est ce qui leur  a donné l’envie d’aller au-delà de cette simple pratique sportive solidaire.

"Parce qu'une personne qui n'a pas la force de rire veut rire quand même"

 

Cette association féminine est ouverte à toutes personnes malades et à leur entourage.

Date de dernière mise à jour : 27/11/2018

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !